Safari dans la bande de Caprivi
(Mahango, Buffalo et Mudumu National Park)

Publié sur Situation :

Nous voici à Rundu, petite ville bouillonnante marquant le début d’une longue traversée dans la Bande de Caprivi. Maintenant renommée région du Kavango ou Zambezi, la bande de Caprivi est une étroite bande de terre de 450 km de long et 30 km de large est coincée entre l’Angola et le Botswana.

Son climat et ses paysages sont très différents de ce que l’on peut observer dans le reste de la Namibie. La bande de Caprivi est entourée de 4 rivières : La rivière Chobe, Kwando, Linyanti et le puissant fleuve Zambèze.  Alors ici, tout est humide et la région abrite des parcs animaliers à la faune riche et variée. Ainsi, le parc de Mudumu qui appartient au parc de Bwabwata National Park, a été notre parc coup de coeur dans notre itinéraire en Namibie. Ce joyau de la nature est un véritable sanctuaire animalier pour les éléphants, les hippopotames et les fauves et une multitudes d’oiseaux.

safari photo en namibie

Notre itinéraire dans la bande de Caprivi en détails

  • Durée : 6 jours
  • Etape précédente : Windhoek
  • Etape suivante : Etosha
  • 1 nuit à Rundu au Camp Hogo Kavango
  • 2 nuits vers Divundu au camping du Mahango Safari Lodge
  • 2 nuits vers Kongola au Namushasha River Campsite et au Camp Kwando
  • A nouveau une nuit à Rundu au camping du Hakusemble river campsite sur le chemin pour rejoindre le parc d’Etosha.

Pause pique-nique à la météorite de Hoba

GROOTFONTEIN

Voir la météorite de Hoba

Depuis Otjiwarongo où nous avons assisté le matin à la course des guépards au CCF (Cheetah run), on a roulé jusqu’à Rundu en faisant une pause pique-nique à Grootfontein où l’on peut voir la météorite de Hoba.

La météorite de Hoba a été découverte en 1920. C’est à ce jour la plus grosse météorite tombée sur Terre qui est encore visible. Le site possède quelques tables en dur pour manger un morceau mais il n’y a rien d’autre sur place.

la météorité de hoba en namibie
météorite à Grootfontein
météorite de Hoba

Coucher de soleil sur l’Okavango à Rundu

Rundu est une courte étape d’une nuit sur notre route pour la région du Zambezi. C’est une grosse ville où se côtoient de nombreux centres commerciaux modernes et des échoppes en tôle. Les abords de la route sont jonchés de détritus et les alentours n’ont pas beaucoup d’intérêt. Bien nous en a pris de réserver un lodge situé au bord du fleuve, au calme dans la nature et d’éviter ainsi le centre de Rundu qui est assez rebutant.

ville de rundu en namibie

Où dormir à Rundu ?

Nous avons dormi à Camp Hogo Kavango tenu par un couple adorable sur un superbe emplacement au calme. On y dort dans des tentes de brousse sur pilotis au dessus de l’Okavango. L’intérieur est cosy et la literie très confortable. Ce petit lodge familial gagne à être connu connu car l’environnement où il est situé est incroyable et en dehors de la fréquentation touristique.

Dès notre arrivée, on saute dans le bateau du propriétaire du lodge pour une balade sur l’Okavango. Et quel spectacle ! Le coucher de soleil y est époustouflant, une boule de feu rouge descend peu à peu sur le fleuve silencieux. On glisse sur l’eau en écoutant le chant des grenouilles avant de revenir au lodge déguster quelques grillades.

où dormir à rundu
sunset cruise sur l'Okavango

Alentours de Divundu & du fleuve Okavango

On reprend la route pour Divundu où l’on passera deux nuits, le temps de découvrir le Mahango national Park et le Buffalo Core Area aussi appelé Buffalo park, situés face à face séparés par le fleuve Okavango. Ces deux parcs ne sont pas très grands et peuvent se parcourir en « selfdrive » en quelques heures au volant de son propre véhicule.

Le long de la route, on découvre ces petits villages namibiens faits de huttes et entourés de palissades. Chaque famille a son propre petit village. Parfois il n’y a que deux ou trois huttes, parfois plus d’une dizaine.

Où dormir vers Divundu ?

On a réservé 2 nuits au camping du Mahango Safari Lodge. Les emplacements sont situés au bord du fleuve, dans un jardin luxuriant rempli d’oiseaux. Chaque emplacement possède une pergola en dur avec table et banc, un point d’eau et l’électricité. Les blocs sanitaires sont nombreux et sont situés dans de petits bâtiments individuels très propres. Le soir, les hippopotames remontent sur la berge et se promènent sur les emplacements donc il faut faire très attention en allant aux toilettes durant la nuit.

Le lodge est situé sur la rive faisant face au Parc de Buffalo. Paraît-il d’après nos voisins de table, que des lions s’y prélassent en soirée et qu’on peut les apercevoir en sirotant sa Savanna bien installé dans un fauteuil.

emplacement de camping 4 au Mahango safari lodge
Emplacement n°4 au Mahango Safari Lodge
coucher de soleil sur le fleuve Okavango

Safari dans Mahango National Park

Le parc de Mahango se découvre au volant de sa voiture le long d’une boucle d’une quinzaine de kilomètres. A l’entrée de chaque parc, il y a un poste de garde où l’on doit remplir un registre de présence puis on règle les frais auprès du gardien. On demande un plan, mais ils n’ont qu’une feuille de papier à moitié imprimée à nous donner. De toute façon, les pistes praticables forment une boucle, ça ne devrait pas être très compliqué pour se repérer…

Au mois d’octobre, les paysages sont très asséchés, les arbres comme brulés mais l’avantage est que nous avons une très bonne visibilité pour débusquer les animaux. L’Okavango, c’est le PMU des animaux. L’eau y coule à flots, faisant des lieux the place-to-be quand t’as galopé toute la journée dans la steppe aride et que tu veux boire un coup bien frais. Troupeaux de zèbres, girafes, éléphants, babouins, impalas et oryx par dizaines. Tout ce monde se rafraîchit tranquillou au bord de l’eau, donnant lieu à des scènes tout droit sorties du Roi Lion.

La piste se fait sans difficulté, un peu sablonneuse par endroits mais le 4X4 y passe facilement. Nous avons fait la piste plusieurs fois durant trois heures en nous arrêtant à plusieurs endroits pour observer les animaux au bord du fleuve. La barrière du parc fermant à 18h, on grapille les dernières minutes avant de rejoindre notre campement pour la nuit au Mahangu Safari Lodge pour monter la tente de toit avant la nuit.

Ce soir, nous inaugurons la tente de toit du 4X4.

voir des girafes à Mahango
zebres
safari dans le Mahango national Park
Girafes dans le parc de Mahango

Faire un safari en bateau sur l’Okavango

On assiste au plus beau lever de soleil qu’on ait vu, une boule de feu rose s’élevant au dessus de l’Okavango accompagné par le rugissement des hippopotames qui ont dormi juste sous notre emplacement.

Le lodge Mahango Safari Lodge propose une « breakfast cruise » de trois heures sur l’Okavango pour observer les hippotames, les crocodiles et la faune située sur les berges. On embarque donc avec un couple d’allemands sur ce grand bateau à fond plat pour un brunch fluvial gargantuesque. La balade est tellement paisible, les paysages sont fabuleux et la lumière incroyable. Nous croisons quelques hippos qui batifolent dans l’eau et des petits crocodiles qui profitent du soleil bien installés sur la berge.

On croise aussi quelques touristes seuls en kayak et à cet instant on les trouve bien inconscients de s’approcher aussi près de la berge. Ils ne voient pas les crocodiles et sont à quelques dizaines de centimètres de leurs rangées de dents. Les hippopotames sont sous l’eau et remontent au dernier moment, c’est très dangereux de s’aventurer seuls ici de cette manière. Les guides ont l’oeil pour repérer les animaux, ce qui est loin d’être notre cas.

breakfast cruise sur l'okavango
balade en bateau sur l'okavango

Buffalo Core Area (Buffalo Park)

Le parc de Buffalo est situé sur la rive faisant face au Mahango Safari Lodge. Pour y accéder, il faut retourner à Divundu pour contourner l’Okavango. Toujours une barrière à l’entrée, la gardienne nous précise de ne pas nous aventurer sur les pistes sablonneuses car qu’elle ne viendra pas nous chercher.

Le Buffalo parc se découvre par une piste d’environ 10 km qui longe le fleuve. Ainsi, on voit de grands troupeaux dans la plaine au bord de l’eau mais la piste est en retrait du fleuve, nous sommes assez loin. Ce parc possède de beaux paysages de plaine mais c’est assez frustrant de ne pas pouvoir approcher plus près. Une aire de pique-nique sous un énorme arbre permet néanmoins de descendre de voiture pour dominer le paysage. Seul endroit où l’on est autorisé à descendre de voiture, on doit quand même rester vigilants.

selfdrive à buffalo park
Sur une aire de pique-nique dans le Buffalo National Park
safari dans la region du Zambezi
zebres
buffalo core area
écureuil
parc de buffalo en namibie
Aire de pique-nique dans le parc de Buffalo

Autour de Kongola

250 km plus loin, on s’enfonce encore un peu plus dans la bande de Caprivi jusqu’à Kongola. La route est longue et monotone. Toujours tout droit. On croise des villages de huttes en paille disposées en rond et entourées de palissades. Parfois elles sont aussi disséminées ici où là. On en profite pour faire un dernier ravitaillement d’essence et d’espèces car il n’y a plus rien jusqu’à Katima Mulilo, au bout de la bande de Caprivi. Attention, l’ATM de la station service de Kongola est souvent vide.

Ici, les paysages sont plus verts, il y a de l’eau. Les animaux notamment les troupeaux d’éléphants vont et viennent entre l’Angola situé au nord pour rejoindre le delta de l’Okavango au Botswana. Notre joli lodge est au bord de la rivière Kwando. L’endroit est superbe, au bord de la rivière Kwando qui est plus étroite que le fleuve Okavango qu’on a découvert à Divundu. Ici, tout n’est qu’enchevêtrement de roseaux, nénuphars et herbes aquatiques au milieu desquelles serpente la rivière Kwando.

Dès notre arrivée en fin d’après-midi, on saute dans une voiture safari avec un guide du lodge pour repérer l’état des pistes du Mudumu National Park avant de nous y aventurer seuls.

game drive dans le parc de Mudumu

Mudumu National Park

Ce parc est une merveille. L’état des pistes n’est pas terrible et il n’y a ni carte ni plan. D’ailleurs, nous ne verrons jamais le poste de garde ouvert durant ces 2 jours dans le parc de Mudumu. Le guide emprunte des pistes de sable profond et nous arrivons au bord d’un lac couvert de roseaux et de nénuphars. Il y a un petit observatoire sur pilotis qui nous permet d’observer un grand troupeau d’éléphants se rafraîchir. Quel spectacle magique ! Les éléphanteaux se roulent dans l’eau, s’aspergent et certains traversent même le lac pour rejoindre un petit îlot où se trouvent déjà des hippopotames et des cobes de Lechwee. Il y a aussi une impressionnante diversité d’oiseaux à Mudumu.

piste sablonneuse dans le parc de mudumu
éléphants dans un parc de zambezi

Le lendemain, on se lève tôt pour explorer le parc de Mudumu en selfdrive. A l’aide de l’application Maps.me, on essaie de se repérer grossièrement par rapport au lac et de retrouver la plateforme d’observation de la veille. Bingo, il s’agit d’Hippo pool, mais les éléphants n’y sont pas. Certaines pistes sont au bord de l’eau, nous faisons des boucles quand elles sont trop inondées. Même sans plan, la conduite dans Mudumu n’est pas très difficile, on se repère à la rivière et à notre position gps. Il y a quand même des pistes de sable profond quand on s’éloigne des berges qui nécessitent de maîtriser la conduite dans le sable car le parc est très très peu fréquenté en cas de problème.

Les paysages sont vraiment sublimes, très verts et variés. Au détour d’une piste, on se retrouve encerclés par des éléphants qui s’en vont rejoindre le plan d’eau. On tombe aussi sur un guépard, tranquillement allongé sous un arbre à quelques mètres de notre voiture. Le fauve est affalé, en train de digérer un phacochère dont on aperçoit les restes au pied de l’arbre. On reste l’observer durant de longues minutes, vitre à demi baissée et première enclenchée, prêts à repartir à tout instant. C’est un spectacle magique. Trouver un guépard tout seul, au détour d’une piste, on y croit à peine. Bingo, on aura vu quatre des Big Five à Mudumu.

guépard

Mudumu National Park aura été une étape extraordinaire du point de vue des animaux que nous y avons vu, comme ce troupeau d’éléphant venu s’abreuver et traversant les plaines inondées. L’écosystème de Mudumu est très différent de ce que nous avons découvert dans les autres parcs animaliers de la Namibie en raison de l’eau qui y coule à flots. Bizarrement, nous n’avons jamais croisé d’autre véhicule dans ce parc, nous laissant ainsi le souvenir d’un joyau un peu caché, peu connu et magique pour faire un safari dans un cadre idyllique et aventureux.

Ambiance Out of Africa à Camp Kwando

L’emplacement est sublime et la déco du lodge nous plonge directement dans une ambiance Out of Africa. De grandes terrasses au bord de l’eau permettent de lire au calme et feuilleter les nombreux livres sur l’Afrique à disposition dans les bibliothèques. A camp Kwando, on dîne au son des grenouilles avant de se détendre au coin du feu dans le boma.

superbe lodge dans la bande de caprivi
Camp Kwando
terrasse boma en Afrique
camp kwando
camp kwando
terrasse du lodge namushasha river lodge
camp kwando en namibie
Le Boma à Camp Kwando

Safari en bateau sur la rivière Kwando

15h.

On grimpe dans un bateau pour un safari aquatique, seuls avec un guide du Namushasha river lodge. La rivière n’est pas très large et le bateau serpente dans les méandres de la rivière. Ainsi, on se régale durant 3h de paysages sublimes bordés de papyrus, des étendues de nénuphars et de sublimes plaines inondées. C’est très paisible et nous passons à côté d’hippopotames, de quantité d’oiseaux, des buffles, antilopes et cobes de Lechwee et approchons même un crocodile de très près. Le guide est adorable et débusque le moindre petit animal dans les hautes herbes, invisibles pour notre oeil. Quel régal de sortir un peu de la voiture.

Nous avons préféré cette balade à celle effectuée sur l’Okavango à Divundu en raison de la beauté du paysage et la diversité des animaux observés.

safari sur la rivière Kwando
oiseau à caprivi
nénuphar sur la rivière Kwando
crocodile dans la rivière Kwando
nénuphar
hippo dans l'eau
safari en namibie
oiseau africain en vol
safari sur l'eau
safari en bateau dans la bande de Caprivi
hippopotame qui ouvre la gueule
sunset dans la bande de Caprivi
hippo dans l'eau
coucher de soleil sur la rivière Kwando
Coucher de soleil sur la rivière Kwando

Retour au camping de Namushasha river lodge pour la nuit. Très joliment décoré, notre emplacement est arboré au bord de la rivière. Des sanitaires privés sont installés sur chaque emplacement. Attention, la nuit, les hippopotames montent sur la berge et se promènent autour des 4X4.

Au petit matin, un employé du lodge vient allumer le donkey boiler sur l’emplacement, une sorte de réservoir d’eau chauffé au feu de bois pour que nous ayons une douche bien chaude. La terrasse était très agréable pour un apéro au coucher du soleil, aussi appelé sundowner. Ce petit moment où l’on savoure son verre en regardant le soleil se coucher est une institution en Namibie.

On repart maintenant dans l’autre sens, en faisant une étape d’une nuit à Rundu au Hakusembe river campsite avant de continuer notre voyage en direction du parc d’Etosha. Ce joli lodge est situé sur pilotis au bord de la rivière Kavango. Nous l’avons trouvé très touristique, seul lodge de tout notre voyage qui était complet au moment du repas. Pour plus de tranquillité et un environnement plus sauvage, préférez le Camp Hogo Kavango.

Maintenant en route pour Etosha !

Retrouvez aussi tous nos articles sur notre voyage en Namibie :

signature

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
Les Cyclades : 3 jours dans les villages de Santorin
Safari dans la bande de Caprivi  (Mahango, Buffalo et Mudumu National Park)