Comment aller au volcan Kawah Ijen : Ascension et organisation

Pinit

Je vous explique comment aller au volcan Kawah Ijen par soi-même, sans passer par un tour opérateur. De nombreuses agences sur Bali ou sur Java proposent des tours vers le volcan Kawa Ijen, situé sur la partie Est de l’île de Java. Ces tours comprennent en général le pick up à votre hôtel, le trajet en bus jusqu’à l’embarquement du ferry à Gilimanuk, une nuit d’hôtel puis l’accompagnement par un guide jusqu’au volcan. Ces tours sont en général collectifs à moins de faire appel à un guide privé et les prix sont exorbitants (entre 60 et 200 euros par personne selon si vous partez de Java ou de Bali). Nous avons organisé notre ascension tous seuls au départ de Bali sur deux jours. Vous allez voir que c’est très simple et beaucoup plus économique !

Voici mes astuces pour organiser la découverte du volcan par vous-même à moindre frais.

Pinit

Réserver un hébergement proche du volcan

  • Réserver à l’avance une nuit d’hôtel à proximité du Kawa Ijen (Ketapang Indah hotel par exemple). Ce grand hôtel propose des chambres modernes au milieu de jolis jardins et d’une grande piscine. Notre chambre était très propre, parfaite pour une nuit de passage vers le Kawah Ijen. Le restaurant est bon. Pas de possibilité de sortir se balader autour, il n’y a rien à voir et l’hôtel est au bord d’une route très passante pour les camions.
  • Trouver un chauffeur pour vous conduire en pleine nuit de l’hôtel au pied du volcan . Je vous conseille de le dénicher à l’avance, soit par internet soit négociez avec un taxi un peu plus loin que l’embarcadère. Peu de taxis balinais acceptent de se rendre sur Java, pour eux c’est le bout du monde. Il vaut mieux trouver un taxi sur Java mais attention aux arnaques !

Se rendre à Java depuis Bali

Pinit

A Pemuteran, il vous faudra attraper le bus local sur la grande route principale. Il y en a régulièrement, demander au niveau des warungs où se situe l’arrêt. Le trajet jusqu’à l’embarcadère fait une trentaine de kilomètres et la traversée en ferry coûte environ 15000 IDR soit un peu moins de 1 euro.

Pinit

Prendre le ferry pour Java

Le bus vous déposera devant le port, demander le ferry pour Java et achetez votre ticket à la caisse (15000 IDR le ticket aller/retour soit 0,50 centimes d’euros la traversée). Un papier est à remplir avec nom, prénom, nationalité etc… nous n’avons croisé aucun européen sur le ferry.

A la sortie du ferry, soit vous cédez au harcèlement des chauffeurs de taxi et des rabatteurs pour tours organisés, soit vous marchez 100m vers la gauche de l’embarcadère et vous attrapez un bemo. Fixez bien le prix avant et ne vous faites pas avoir, car les chauffeurs tentent systématiquement de faire des détours pour gonfler le prix de la course. Un conseil : mettez le gis sur le téléphone pour vérifier les distances indiquées. Nous avions le gps sur le téléphone, l’hôtel que nous avions choisi (Ketapang Indah Hotel) est situé à seulement 1,5 km de l’embarcadère et pas 10 comme il comptait nous le laisser entendre.

Si vous n’avez pas contacté un chauffeur de taxi avant votre arrivée pour vous conduire dans la nuit au pied du volcan, je vous conseille de vous éloigner un peu de l’embarcadère et de négocier un taxi un peu à l’écart des rabatteurs.

Il y a 2 options pour voir le volcan :

  • Si vous souhaitez descendre dans le volcan (déconseillé mais les porteurs de soufre sur place acceptent de vous accompagner vois les flammes bleues contre quelques roupies) il faut arriver au Kawa Ijen entre minuit et 3h du matin, donc il vous faut partir de l’hôtel à minuit
  • Si vous ne souhaitez pas descendre dans le cratère voir les flammes bleues, vous pouvez partir de l’hôtel à 3h pour arriver au lever du soleil, ce que nous avons fait.
  • Fixez donc le rendez-vous avec votre taxi pour qu’il vienne vous chercher à l’heure souhaitée à votre hôtel. Prévoyez un peu de marge…

Profiter de votre soirée à l’hôtel et ne pas oublier de mettre son réveil…

L’ascension du Kawah Ijen

Matériel

Un polaire ou un gros pull, des gants, une lampe de poche, un casse croûte, de l’eau, de la monnaie et quelques biscuits si vous voulez faire plaisir aux porteurs de soufre 😉

Si vous avez prévu de descendre dans le fond du cratère avec les porteurs de soufre pour observer les fameuses flammes bleues, emportez avec vous un masque à gaz. Il est possible d’en louer aux porteurs.

Avant de partir, nous avions lu un peu partout qu’il faisait très très froid une fois en haut du volcan. En effet, tout le monde était en anorak, gants, bonnets…

Nous avions un simple sweat et T-shirt pour Monsieur et nous n’avons pas eu froid plus que ça… donc prévoir en cas de vent de pouvoir se couvrir et surtout après l’effort de la montée…mais rien d’insurmontable, en tout cas pour nous provençaux habitués au soleil !

Astuce : Si vous portez des lunettes, préférez leur des lentilles ce jour-là, elles protégeront un peu vos yeux des fumées ! ça a très bien marché pour moi !!!

3km d’ascension dans le noir

  • C’est parti ! il est minuit (ou 3h selon l’option choisie), votre taxi vient vous chercher à votre hôtel et vous prenez la route direction l’aire de Paltuding , dans la foret au pied du Kawah Ijen. Le trajet dure environ 30 minutes. Il vous laissera au niveau du parking et vous attendra avec d’autres guides et bus qui attendent également. Repérez bien l’emplacement de sa voiture, car à votre retour de bus et véhicules seront garées ici. L’entrée du chemin est bien indiquée et débute après la cabane en bois.
  • La montée fait 3km et est très très raide. Le premier kilomètre est pentu mais les deux suivants sont très éprouvants. Nous avons mis environ 2h depuis l’aire de Paltuding (1850m) pour arriver sur la crête du volcan à 2386m d’altitude. Le lac du cratère est à 2200m. Le chemin est terreux et large et vous croiserez quelques porteurs de soufre.
  • A ce moment, vous n’imaginez pas l’immensité du paysage qui s’étend autour de vous…plongé dans le noir et dans la brume.
  • Lorsque vous arriverez en haut, vous serez sur une sorte de crête et le lac acide se trouvera sur la gauche.
  • Les vapeurs ne sont pas gênantes sur la crête, mais sont plus intenses lorsque l’on emprunte les escaliers où descendent les porteurs.

Descendre ou ne pas descendre dans le cratère ?

Nous avons longuement hésité à descendre dans le cratère et avons finalement décidé de ne pas y aller et d’arriver pour le lever du soleil. A la lecture de certains récits on a un peu pris peur mais une fois sur place, nous avons regretté de ne pas y être allés !

Le retour sur Ubud peut se faire soit en bus perama au départ de Lovina ou en taxi que vous pouvez négocier avec quelques personnes rencontrées au volcan.

La majorité des touristes se rendant au Kawah Ijen sont français car ce volcan a été popularisé par Nicolas Hulot dans son émission Ushuaïa, il est une vrai star locale là-bas auprès des porteurs de soufre. Suite à l’émission, l’accès par le chemin que vous avez emprunté a été amélioré et est plus praticable. Le volcan est absent de la plupart des guides papier sauf français !

Pinitads
signature

Inscris-toi pour ne manquer aucun article !

Renseigne ton adresse e-mail pour recevoir ma newsletter

Une question ? Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Comments
  • Anne
    14 août, 2018

    Merci pour cet article très intéressant ! Vous souvenez-vous du prix payé pour le taxi qui vous a emmenés de votre hotel au pied du volcan ?

    • Camille
      13 septembre, 2018

      merci Anne ! nous avions payé l’équivalent d’environ 50 euros. Attention à bien négocier avant !