Sur le bivouac du Trophée
Roses des sables

Publié sur Situation :
Suivez-moi pour une visite guidée du bivouac du Trophée roses des Sables ! Futures participantes inquiètes, vous trouverez ici toutes les réponses à vos questions concernant les tentes, les repas et les sanitaires, alors attention spoilers !
bivouac du trophée roses des sables

L’expérience de la vie sur le bivouac du Trophée roses des Sables fait partie intégrante de l’aventure. Chaque soir après l’épreuve de la journée, on regagne le camp qui sera déplacé trois fois tout au long du rallye.


Comment on dort sur les bivouacs du Trophée Roses des sables ?


Le premier bivouac est installé par l’organisateur pas loin du village d’Errachidia. Une tente berbère en toile cirée ou en tissu est montée par le staff pour chaque équipage. A l’intérieur, il y a deux matelas en mousse, deux draps, deux couvertures et deux oreillers avec taies. Des tapis marocains sont disposés dans les allées afin de faire barrage au sable. Les lits étaient très confortables. D’ailleurs, on s’est aperçu au bout de quelques jours que certaines tentes ont des matelas plus ou moins épais donc si vous arrivez tôt des étapes, visitez les tentes encore vides pour choisir un bon lit !

tentes berbères sur le bivouac
matelas et tente du bivouac du trophée roses des sables
notre tente sur le bivouac d’Errachidia

Deux matelas en mousse, draps, couvertures et oreillers avec taies.

Nous n’avons pas eu froid dans nos tentes sauf la dernière nuit qui a été glaciale et humide. L’humidité restait sous la toile et il faisait plus froid à l’intérieur que dehors ! Les tentes sont collées les unes aux autres donc on entend tout et la lumière passe à travers les toiles. Je vous conseille d’amener boules quies et masque pour les yeux ou vous ne dormirez pas beaucoup. Entre celles qui ronflent et celles qui se lèvent à l’aube pour être les premières aux toilettes, c’est animé dans les allées du camp ! Et le bruit des scratch ou des fermetures éclairs des tentes on en parle ?!

tente sur le bivouac du rallye roses des sables

Lors du second bivouac, nous avons eu une tempête de sable. Lorsque nous sommes rentrées au camps, les tentes étaient remplies de sable, nos sacs couverts de poussière et on s’est couchées dans un lit de sable. Voici l’état de la tente et de nos lits…

tempête de sable sur le bivouac

Qu’est-ce qu’on mange sur les bivouacs du Trophée Roses des sables ?


Ne vous attendez pas à des repas gastronomiques, cela se résume à des légumes, une viande accompagnée d’une soupe ou salade. Il y a qu’un seul choix. Le tout est assez fade et il n’y a ni sel ni poivre à disposition. En dessert, nous avons eu tous les soirs des bananes et des grenades sauf le dernier soir où il y a eu des pâtisseries marocaines.

Le petit déjeuner était bon. Thé à la menthe ou café, crêpes marocaines, pain marocain, oeufs durs, fruits, miel et confiture. Par contre les quantités étaient très justes, celles qui arrivaient en dernier n’avaient plus grand chose.

repas sur le bivouac du trophée roses des sables

Comment se déroulent les soirées sur le bivouac ?


Les premiers équipages commencent à arriver au bivouac vers 15h chaque jour. C’est le moment de filer à la douche ! Ensuite vous aurez du temps libre pour choisir votre tente et installer vos affaires.

Prévoyez un goûter ou de quoi prendre l’apéritif en rentrant car il n’y a absolument rien d’offert par l’organisateur sur le bivouac (bouteilles de Coca, eau minérale ou bière sont vendues au bivouac au tarif de 30 Dh !). Pour celles qui n’ont pas prévu les victuailles, vous pourrez acheter des boissons et biscuits à l’épicerie ou à la station service en allant refaire le plein (obligatoire) le soir.

En mode décompression totale

L’apéro du soir sur les poufs est le moment de décompression de la journée, où les filles se racontent galères et fous rires ! C’est aussi le moment où l’on discute avec les bénévoles, les secouristes de La Croix-Rouge et où l’on peut se faire remettre en ligne par les ostéos bénévoles du camp ou consulter le médecin.

croix rouge sur le bivouac

L’espace central est dédié aux repas et moments de papotages entre filles ! De nombreux poufs, tapis, coussins en font un espace cosy où on se réunit aussi pour regarder le JT du soir et écouter le briefing de Jean-Jacques Rey, le directeur de course pour l’étape du lendemain. C’est le moment de surligner et d’annoter le road book de la prochaine épreuve. On charge les téléphones sur la grande table centrale puis on écrit nos blogs, on passe des coups de fil..les soirées passent à une vitesse folle.

soirée sur le bivouac du trophée roses des sables
bivouac du trophée roses des sables

On fait le check-up de son véhicule

Chaque soir, il vous faudra faire un check-up de votre véhicule, vérifier les niveaux et souffler votre filtre à air avant les étapes du lendemain. Les mécanos sont à pied d’oeuvre jusqu’à tard dans la nuit si vous avez un pépin. Ils sont tous bénévoles et passionnés et feront tout pour rafistoler votre carrosse ou vous aider à trouver un garage dans le village le plus proche s’ils ne peuvent pas réparer. Un conseil, allez les voir tous les soirs et leur demander de regarder vite fait sous votre 4X4 que tout va bien surtout si vous avez senti un gros caillou ou un choc pendant la journée.

check up du véhicule sur le bivouac
check up du 4X4 au bivouac du rallye
stand des mécanos sur le bivouac

On assiste au JT

Chaque jour on attend avec impatience le JT de l’épreuve de la veille diffusé sur un écran géant. Ils sont vraiment forts pour faire passer les émotions à travers les images et la musique du JT. Les images sont intenses, puissantes. On en a la larme à l’oeil à chaque fois. Nous revoir en action et pendant les galères et se dire que malgré tout on s’en est sorties. On ressent toutes cette même fierté et satisfaction d’avancer un peu plus loin chaque jour dans ce défi qu’on s’est lancé.

On espère se voir sur les images mais au final c’est toujours un peu les mêmes qui sont filmées. Avis aux délurées et looks travaillés, vous passerez plus souvent dans les JT !

jt du soir sur le bivouac
JT sur le bivouac du trophée roses des sables

Comment sont les sanitaires sur le bivouac du Trophée Roses des sables ?


Le moment qu’on attendait toutes, la découverte des blocs sanitaires sur le bivouac ! Ils sont séparés en deux tentes. Une pour les toilettes, une pour les douches et lavabos. Les douches sont séparées par des toiles cirées à scratch, comprennent un petit caillebotis de 50 cm au sol posé sur la terre ou le sable et un tuyau d’eau en hauteur. Il n’y a rien pour poser ou accrocher vos affaires, vous devrez laisser votre trousse de toilette et serviette par terre devant la douche. Cela sert également à indiquer que la douche est occupée !

Il y avait de l’eau chaude…de manière aléatoire. Pour ma part, je n’ai jamais eu d’eau chaude mais cela ne m’a pas dérangé vu qu’il faisait chaud et que nous étions déjà très heureuses d’avoir des douches avec la quantité de poussière que nous avions ramassé.

Les toilettes étaient des toilettes chimiques sur le premier et le troisième bivouac, et des vrais toilettes avec chasse d’eau sur le second bivouac. Bon, pour ne rien vous cacher les toilettes chimiques ça devient trèèèès vite le cauchemar au niveau des odeurs et de la propreté. Deux dames nettoient en continue les blocs sanitaires mais cela ne suffit pas. Les toilettes sont également séparés par les toiles cirées qui ne ferment qu’à moitié par des scratch. Soit vous tenez la toile, soit vous posez vos affaires devant pour indiquer que la place est prise. Petit bonus, le papier toilette est fourni par l’organisateur, mais c’est vite la guerre des rouleaux…beaucoup de filles les piquent. Si tout cela est trop roots, vous avez toujours la solution du plein air derrière les tentes !

douches sur le bivouac du trophée roses des sables
les douches
toilettes sur le bivouac du trophée roses des sables
Les quatre du devant, c’est pour la déco ! les vrais toilettes sont situés dans les toiles cirées !

Comme tu peux le voir sur la photo, le robinet coule… C’est quelque chose qui m’a profondément peinée, les filles ne fermaient jamais les robinets. L’eau coulait sans arrêt alors qu’il suffisait de serrer juste un peu plus fort le robinet. Je ne sais pas si c’est le sentiment d’euphorie d’être dans le désert et la perte de leurs repères qui s’est emparé des filles sur le bivouac mais l’eau est précieuse quel que soit l’endroit où l’on se trouve. Donc je ne cautionne absolument pas ce comportement.

Honnêtement, je ne m’attendais pas à avoir autant de confort sur le bivouac. J’ai habituellement un très mauvais sommeil mais dans notre tente j’ai très bien dormi avec des boules quies et mon masque pour les yeux. La fatigue de la journée y était aussi pour beaucoup.

Sur le Trophée, la plupart du staff est bénévole (mécanos, médecins, ostéopathes, Croix-Rouge française…) et fait tout son possible pour que tout se passe bien. Ils sont vraiment aux petits soins. Il règne une bienveillance continue à chaque niveau de l’organisation. L’encadrement est parfaitement rodé et il n’y a qu’à se laisser aller et profiter de l’aventure.

Voilà, tu sais tout sur le bivouac qui t’attend ! Et par pitié, pense à ne pas laisser l’eau couler 😉


signature

Abonne-toi à mon blog pour ne manquer aucun article !

Renseigne ton adresse e-mail pour recevoir une notification à chaque nouvel article publié

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
Blyde river canyon et la route des cascades :
Que voir en une journée ?
Sur le bivouac du Trophée Roses des sables