Mon guide pratique pour faire un safari seul dans le Parc Kruger

Les atouts du Parc Kruger pour faire un safari

  • La réserve du parc Kruger offre une grande diversité d’animaux sauvages. Vous êtes absolument surs d’en voir ! Il possède le Big Five (lion, rhinocéros, léopard, buffle et éléphant).
  • Le parc est facile d’accès. Très bien balisé, les routes sont en bon état et le parc dispose de nombreux hébergement pour tous les goûts et toutes les bourses réservables directement sur internet (rondavels, huttes, lodges…). Il n’est pas possible de vous perdre dans le parc Kruger !
  • La circulation en selfdrive est autorisée. Vous pouvez donc circuler librement sur les routes goudronnées et les pistes du parc sans tour organisé ni guide. C’est la liberté ! Vous visitez à votre rythme, vous pouvez vous arrêter quand vous voulez (en respectant les consignes bien sûr) et être entièrement autonomes.

Comment aller de Johannesburg au Parc Kruger ?

L’aéroport de Johannesburg est situé à environ 4h de route de la porte sud Malelane Gate du Parc Kruger. Je vous conseille de faire la route sur 2 jours afin de vous arrêter découvrir la région du Blyde river canyon et ses nombreux points de vue sur des cascades, canyon, marmites creusées dans la roche. Les routes sud-africaines sont larges et peu fréquentées et ressemblent aux routes américaines. Attention cependant aux nombreux nids-de-poule appelés « potholes ».

aller au Parc Kruger depuis Johannesburg

Quelle est la meilleure période pour visiter le parc Kruger ?

Le Kruger est situé dans la région du Mpumalanga qui possède deux saisons marquées :

  • l’hiver austral, qui correspond à la saison sèche (de mai à septembre) : Le temps est sec, les herbes sont basses et la végétation souffre de la sècheresse ce qui permet de mieux voir les animaux. En fin de journée, ils se regroupent pour boire auprès des rares points d’eau, ce qui facilite leur observation.
  • l’été austral qui correspond à la saison humide (entre octobre et avril) : Les fortes chaleurs laissent place à de violents orages. La végétation est à son top et les points d’eau sont nombreux, les animaux se dispersent davantage et sont donc plus difficilement observables.

Nous sommes partis du 15 au 30 septembre 2015 et le temps était idéal. Nous avons eu de la chaleur mais pas caniculaire. Nous étions en fin de saison sèche ce qui nous a permis de bien observer les animaux car la végétation n’était pas trop haute. La savane était asséchée et les animaux se regroupaient dans les quelques points d’eau en soirée. D’ailleurs, nous avons vu plus d’animaux lors des deux matinées pluvieuses que lors des journées les plus chaudes. Les bébés animaux naissent à cette période. Je recommande donc le mois de septembre pour faire un safari au parc Kruger !

La pluie n’empêche pas les animaux de se balader alors que les fortes chaleurs oui ! Un couple de locaux nous a indiqué que le mois d’avril était également un bon mois pour venir en Afrique du sud. La végétation est plus verte.

zèbre dans la savane du parc kruger

Combien de jours rester dans le Parc Kruger ?

Nous sommes restés 4 jours dans le Parc Kruger. Avec le recul, c’était la durée minimale (surtout si vous ne comptez pas aller dans d’autres réserves). Nous avons quitté le parc à regret en nous promettant d’y revenir. Si nous avions pu imaginer à quel point nous allions tomber amoureux de cet endroit, nous aurions sans hésiter prolongé notre séjour d’au moins 1 journée ou 2. Le Parc Kruger est vraiment exceptionnel, au-delà de ce que je m’imaginais. Réaliser un premier safari là-bas s’est révélé au-delà de toutes nos attentes. La variété et le nombre d’espèces à observer est vraiment impressionnant. Chaque jour nous avons pu observer de nouveaux animaux. Dès notre entrée dans le parc, nous sommes tombés devant des éléphants ! En restant 4 jours nous avons pu ainsi observer les animaux les plus difficiles à voir : les lions et même un léopard.

En 4 jours, nous avons visité seulement la moitié sud du parc en faisant des boucles entre les camps de Skukuza, Lower Sabie, Satara et Orpen, c’est dire la taille de la réserve ! Nous avions réservé un Lodge luxueux avec safari inclus quelques jours après en nous disant que si nous n’avions pas vu le Big Five par nous-même dans le Kruger, nous serions quasi-sûr de voir les animaux les plus rares avec les rangers de la réserve. Que nenni ! nous avons vu même les animaux les plus rares au volant de notre voiture alors que nous n’avons vu ni lion ni léopard dans la réserve privée qui annonçait pourtant leur présence. Le Parc Kruger est vraiment riche et diversifié au niveau des espèces animales que l’on peut observer. Donc aucune crainte, vous verrez des animaux au Kruger !

impala

Comment se déroulent les journées dans le Parc Kruger ?

Les horaires de circulation sont règlementées. Ainsi, les portes des camps situés à l’intérieur du Kruger ouvrent à l’aube et ferment au coucher du soleil. En dehors de ces horaires d’ouverture, vous devez retourner dans votre camp ou sortir du parc par l’une des portes (Gate). Ne plaisantez pas avec ça, ou ce sont les rangers qui vont raccompagneront avec une amende salée !

Il y a deux types de visiteurs au Kruger :

  • Le premier type se lève tranquillement, prend son petit déjeuner au camp puis sort du camp vers 9h. Il vadrouille dans le parc jusqu’à l’heure du déjeuner, où il rentre au camp pour manger, faire une sieste ou profiter de la piscine avant de repartir en safari en fin d’après-midi ou au coucher du soleil.
  • Le second visiteur se lève à 5h du matin. Il est dans les starting-blocks à l’ouverture de la barrière du camp à 5h30. Il ne rentre au camp qu’au coucher du soleil en faisant la course contre la montre pour essayer de grappiller chaque minute supplémentaire avant de rentrer au camp et de prendre une amende par les rangers. On était de ceux-là !

Chaque nouvelle journée est un émerveillement. La plupart du temps vous parcourez les pistes lentement, les yeux rivés sur les côtés pour débusquer un lion ou un léopard dans la brousse. On s’arrête, on sort les jumelles ou le téléobjectif.

Dans le parc, il est strictement interdit de descendre de son véhicule en dehors des zones de pique-nique aménagées, les Rest camps et les points de vue spécifiés. Il est donc possible de se dégourdir les jambes dans la journée, pas d’inquiétude. Le jour se lève tôt mais le soleil se couche tôt également donc les journées passent vite. Nous n’avons pas ressenti de lassitude à arpenter les pistes et faire tours et détours à la recherche des animaux. Si vous avez peur de passer trop de temps en voiture, vous pouvez réserver des « morning walk », promenades à pied dans la brousse accompagnées d’un ranger. Ces marches guidées dans la brousse permettent d’en apprendre davantage sur le mode de vie des animaux. Le ranger vous apprendra à reconnaître les traces et débusquer certains animaux difficiles à observer.

observer les animaux pendant un safari
aire de repos dans le Kruger

Quelle voiture louer pour visiter le Parc Kruger ?

L’avantage de la réserve du Parc National Kruger – et plus généralement de l’Afrique du Sud – par rapport à d’autres destinations est que l’on peut réaliser un safari en toute autonomie avec une simple voiture de location. Nul besoin de louer un 4*4, une petite voiture convient parfaitement. Pour notre séjour, nous avions loué une KIA Rio qui était parfaitement adaptée. Le Parc Kruger est parcouru par des routes goudronnées en excellent état. Il y a également des pistes bien entretenues. Comme la vitesse y est limitée à 25 km/h et qu’il y a assez peu de nids de poule contrairement aux routes du reste du pays, il n’est absolument pas nécessaire d’avoir un 4X4 pour les emprunter. Le seul avantage à louer un 4X4 ou un SUV est de permettre une situation en hauteur, et avoir une meilleure visibilité pour observer les animaux, d’autant plus en saison humide.

quelle voiture pour le kruger

Quel camp choisir dans le Parc Kruger ? Où dormir ?

Les hébergements dans les parcs nationaux sud-africains et notamment le Kruger sont gérés par la centrale de réservation SANPARKS. L’ergonomie du site n’est pas simple à première vue. Pour chaque camp, on peut voir les types d’hébergements encore disponibles. Il est possible de rajouter des extras, comme les game drive, morning walk etc… Il n’est pas forcément judicieux de réserver ces activités à l’avance car vous serez coincés si vous décidez de modifier votre logement pour un autre camp.

Chaque réservation est modifiable mais non remboursable. Ainsi, si le logement que vous souhaitez n’est plus disponible, n’hésitez pas à revenir sur le site régulièrement car c’est le jeu des chaises musicales ! Vous pouvez échanger vos logements à l’infini, vous ne paierez que l’écart de prix.

Les camps à l’intérieur du Kruger :

On a passé 2 nuits à Hazyview, à l’entrée du parc puis 3 nuits dans les camps situés à l’intérieur du Kruger. Je vous conseille vraiment de dormir dans le parc. Cela évite des allers-retour matin et soir et c’est assez magique d’entendre les bruits de la savane lorsque le soleil se couche. On a adoré les rondavels des camps Skukuza, Satara, et Lower Sabie.

  • Skukuza : Il s’agit du plus grand camp du Kruger, un véritable petit village. Bien qu’il y ait beaucoup de monde, nous l’avons trouvé très agréable car nous étions bien placé et isolés. Notre rondavel était situé en bordure ouest du camp, devant la rivière où des éléphants venaient s’abreuver avec leurs petits en fin de journée. Il y a des supérettes, magasin, une pharmacie et un médecin. On a aimé ce camp, mais demandez un emplacement proche de la rivière !
  • Lower Sabie : Des trois camps que nous avons fait, c’est celui qui nous a le moins plu. Ce camp nous a semblé vieillot. Il y a une immense plateforme qui surplombe la rivière asséchée à cette époque où vous pourrez prendre un repas. Il y a uniquement de la nourriture fast food dans la cafétéria et la supérette.
  • Satara : On a adoré le camp de Satara ! Les rondavels sont disposés en rond, assez éloignés les uns des autres pour avoir de l’intimité. Le camp est très arboré, fleuri et situé en plein territoire des fauves. Vous aurez donc la chance de pouvoir être les premiers à débusquer un lion au petit jour ! Les paysages autour de Satara sont assez différents de ce que l’on a vu précédemment. Ici, ce sont de grandes étendues de savane couverte de végétation asséchée. C’est vers Satara que nous avons commencé à voir de nombreuses girafes, car il n’y en avait pas plus bas dans le parc.
satara restcamp
Satara Rest camp

Les logements étaient propres, les draps et couvertures sont fournis et tout le matériel pour cuisiner était inclus. Chaque hutte possède un barbecue. Il vous suffira d’acheter un petit pack de bois à l’épicerie du camp pour faire votre barbecue. Les sud-africains vouent un véritable culte au barbecue appelé ici le braii ! Et celui-ci prend une tout autre dimension lorsque la nuit tombe et qu’on entend les hyènes au loin.

Où dormir à proximité du Parc Kruger si les camps ne sont plus disponibles ?

Les hébergements situés dans les Rest camp du Kruger sont vite pris d’assaut. Si vous ne trouvez pas votre bonheur, vous pourrez toujours réserver un logement situé en bordure du parc via booking ou air bnb. Veillez cependant à vous situer le plus proche possible d’une des « portes » du parc afin d’éviter les allers-retours inutiles.

Il est facile de trouver de très beaux hôtels ou hébergements en rondavel pour pas très cher en Afrique du sud ! Comptez environ 50€ la nuit pour un très bel hôtel, avec piscine. Bien sûr il y aussi la solution du camping, très économique dans les camps situés à l’intérieur des parcs (<20€).

Quelles sont les activités proposées ?

Dans chaque camp de la réserve, les rangers proposent toute sortes d’activités. La plupart sont payantes et sur réservation soit directement sur le site SANPARKS, soit directement au visitor center de chaque camp.

Vous aurez le choix entre un safari avec guide dans une jeep ouverte ou en minibus (game drive), le matin (morning drive), au coucher du soleil (Sunset drive), une marche avec un ranger (morning walk) etc…C’est inutile de réserver les extras à l’avance, il vaut mieux le faire sur place, il y a toujours de la place et vous restez libre d’adapter votre programme. De plus, certains ne valent pas vraiment le coup.

Nous n’avons pas participé à ces game drive car nous avons vu tous les big five par nous-même. De plus, il est assez facile de repérer les animaux car il y a souvent des voitures arrêtées sur le bas-côté. Si nous devions en faire un, cela aurait été le morning walk pour se dégourdir les jambes et avoir quelques explications sur la faune.

Où manger dans le parc ?

Deux solutions s’offrent à vous pour vos repas du midi :

  • Faire un pique-nique dans les aires de repas aménagées. Il vous faudra prévoir de faire des courses avant de rentrer dans le parc (Nelspruit, Haziview, Graskop…). Ces aires ont des tables, souvent une petite épicerie sommaire et sont souvent situées dans des zones offrant un point de vue panoramique. Vous y trouverez systématiquement des singes et ces jolis petits oiseaux bleus nacrés à l’affût de quelques miettes. Ces aires sont protégées des animaux dangereux.
  • Manger dans les cafétérias ou snack des camps. Nous avons trouvé ces cafétérias de qualité inégale entre les camps. Celle de Lower Sabie ne proposait que de la nourriture fast food tandis que celle de Satara était sous forme de buffet à volonté. Skukuza propose le plus de choix. Vous trouverez la plupart du temps un éventail de burgers bien gras.
aire de pique nique dans le parc kruger
Aire de pique-nique au bord d’une rivière

Le soir, le braii (barbecue sud africain) est de rigueur ! Chaque hébergement possède son barbecue, il vous suffit d’acheter une petite box de bois à l’épicerie du camp pour faire votre feu. L’ambiance du soir est très agréable dans les camps du Kruger car chacun fait son feu et on sent les bonnes odeurs de barbecue tout en entendant les cris des hyènes qui rodent pas loin des clôtures du camp.

Voilà, vous savez tout pour organiser votre visite du Kruger et voir les Big Five dans les meilleures conditions ! N’hésitez pas à réserver vos hébergements longtemps à l’avance !


signature

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
Sur le bivouac du Trophée
Roses des sables
Mon guide pratique pour faire un safari seul dans le Parc Kruger