On a approché les dauphins à Tin can Bay ! #9

Après la fabuleuse journée passée sur l’île sauvage de Lady Musgrave (article ici), il est temps de reprendre
la route en direction de Brisbane. On a fait un premier stop à Bundaberg situé à 330km de 1770, puis on a dormi à Rainbow beach 200km plus loin,
l’immense plage au sable coloré qui fait face à Fraser Island. Après avoir profité des superbes vues sur l’océan depuis la dune Carlo sandblow
nous avons rejoint le petit port de pêche de Tin can Bay en espérant que les dauphins soient au rendez-vous !
Je vous en dis plus sur cette extraordinaire expérience à la fin de l’article !

Petite halte à Bundaberg : la ville du rhum

Bundaberg est la ville du rhum. Comme la plupart des villes australiennes, elle est construite autour d’une grande rue principale, avec un mélange de bâtiment au style colonial comme l’école des arts qui possède une jolie façade rouge et de préfabriqués. Il y a beaucoup de panneaux publicitaires, ce qui à mon goût ne rend pas la ville très attrayante. Nous décidons de nous balader un moment dans les rues mais avons vite fait le tour, nous ne trouvons aucun intérêt à cette ville.

rue principale de Bundaberg
eglise coloniale de bundaberg

Rainbow beach & la dune Carlo Sandblow

Nous arrivons à Rainbow beach, immense plage aux falaises colorées surmontée d’une version très australienne de…la dune du Pilat ! J’ai nommé la dune Carlo Sandblow.

Le vent s’engouffre entre les bosses de la dune et crée de jolis dessins sur le sable. La vue est à couper le souffle en haut de la dune. On aperçoit Fraser Island en face, les falaises aux nuances colorées et l’immense plage de Rainbow beach en contrebas. D’ailleurs, la plage fait partie du Great Sandy National Park et est un excellent raccourci si vous êtes en 4×4 en venant de Noosa. Ainsi, depuis la rive nord de la ville de Noosa, prenez la Great Beach drive, qui vous permettra de rejoindre Rainbow beach en un peu plus d’une heure tout en roulant sur la plage et en profitant de paysages magnifiques. D’un côté l’océan, de l’autre les falaises aux jolies nuances d’orange et de rouge.

Embarcadère pour Fraser island

Si vous souhaitez vous aventurer sur Fraser Island, vous pouvez faire la traversée depuis rainbow beach. Plusieurs compagnies proposent tours ou location de 4X4 (obligatoire pour aller sur l’île !). Si vous souhaitez vous y rendre par vous-même en louant un 4X4, je vous conseille de prévoir minimum 3 jours, 2 nuits sur place car vous ne pourrez rouler sur Fraser qu’aux horaires de marée basse et en tenir compte pour la traversée retour, ce qui laisse peu de temps sur place en 2 jours. Nous avons finalement abandonné l’idée d’aller sur Fraser Island et ne souhaitions pas prendre un tour organisé.

vue depuis la dune carlo sanblow à Rainbow beach
vue sur l'ocean depuis la dune carlo sandblow
vue sur les falaises de la dune carlo sandblow
vue sur l'ocean depuis la dune carlo sandblow
vue sur la four mile beach depuis la dune carlo sandblow
barbecue à Rainbow beach
balade à Rainbow beach
pigeon à crête australien
Ce pigeon a vraiment le style non ?!
Dune Carlo sandblow à Rainbow beach
dune carlo sandblow
rainbow beach

Approcher les dauphins à Tin Can Bay

En fin de journée, on a repris la route en direction du petit village de Tin Can Bay dans le but d’approcher des dauphins sauvages!

Ce spot n’est pas très connu et peu de personnes s’y rendent en dehors de quelques tours opérateurs qui se rendent sur Fraser au départ de Rainbow beach. Ce petit port de pêche n’a rien de vraiment folichon à visiter mais permet de vivre l’extraordinaire expérience d’approcher et de nourrir un dauphin sauvage ! Beaucoup moins connu que Monkey Mia sur la côte Ouest, ici, une famille de dauphins vient rendre visite aux bénévoles qui les nourrissent chaque matin aux alentours de 7h30. Attraction touristique pour les uns, pompe à fric pour les autres, voilà notre ressenti sur cette expérience hors du commun !

Nous passons la soirée à admirer un magnifique coucher de soleil sur la marina puis on s’installe au camping proche de la jetée pour la nuit. Tout d’abord, il vous faudra vous lever tôt pour vous rendre à 7h à Norman point, au niveau du parking situé devant le café Barnacles.

coucher de soleil à tin can bay
Coucher de soleil sur la marina de Tin Can Bay
coucher de soleil dans le port de tin can bay

  Dans les années 60, un dauphin blessé s’est échoué au niveau de la jetée et les habitants ont commencé à le nourrir. Il est revenu régulièrement et depuis toute la famille dauphin vient chercher quelques poissons tous les matins.

Par ici le poisson !

Dès 7h, trois volontaires se placent les pieds dans l’eau. Vers 7h30 un groupe de dauphins arrive de la baie. Ils font des petits tours entre les volontaires, s’éloignent un peu puis reviennent. Le bébé dauphin passe au-dessus de la maman dauphin, pousse des petits cris. On est à 2 mètres d’eux. Les volontaires donnent quelques explications sur l’espèce tachetée mais tout le monde est hypnotisé par  les allers et venues des animaux. Ce jour là ils étaient 5 donc un petit de 3 semaines trop mignon ! Ce sont des dauphins à bosse gris tacheté.

Chacun notre tour, on avance vers un des dauphins, et en tenant le poisson on met notre main dans l’eau, le dauphin gobe immédiatement le petit poisson. Quelle sensation extraordinaire ! Ce qui est contradictoire, c’est que partout en Australie, on voit des panneaux destinés à ne pas participer au nourrissage des animaux sauvages. Ici, à Tin Can Bay, un petit business est quand même bien rodé autour de ces dauphins qui continuent à venir de leur plein gré tous les matins. Le poisson vous coutera 10 dollars, l’observation seule 5 dollars. Il y a cependant peu de monde, on est loin de ce que nous avons pu lire sur la foule présente à Monkey mia.

nourrir un dauphin à Tin can bay

Il faut savoir qu’un dauphin mange entre 10 et 23kg de poisson. La quantité de poisson distribuée aux dauphins à Tin can bay chaque jour représente une très faible portion de leur alimentation quotidienne. Il est interdit de les toucher, nous devons nous désinfecter les mains avant de descendre sur la plage et chaque volontaire veille à ce que l’on ne touche pas le dauphin lorsqu’on lui donne le poisson afin de ne pas lui transmettre de maladies.  Ce spot pas encore très connu est un bon compromis entre observer les animaux dans leur milieu naturel et vivre une expérience incroyable tout en respectant l’animal qui est libre de venir et de repartir au large dès qu’il le souhaite. 

nourrir les dauphins à tin can bay

Après cette superbe expérience, nous reprenons la route en direction de Noosa.

ads
signature

Inscris-toi pour ne manquer aucun article !

Renseigne ton adresse e-mail pour recevoir ma newsletter

Une question ? Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
La Capricorn Coast : De Rockampton à Yeppoon #7
On a approché les dauphins à Tin can Bay ! #9