Les îles Whitsundays : une journée au paradis #6

Les Whitsundays, sixième étape de notre roadtrip à travers le Queensland de Cairns à Brisbane. Ces îles paradisiaques au sable blanc et à l’eau turquoise, bordées par la Grande barrière de corail forment un archipel de 74 îles dont seulement 17 sont habitées.. On attendait avec impatience de découvrir ce petit paradis ! 

situation des whitsundays

Nous arrivons à Airlie Beach, petite ville animée tout juste une semaine après le passage du cyclone Debbie qui a fait énormément de dégâts sur la Côte Est du Queensland entre Bowen et Airlie Beach. L’île d’Hamilton Island était fermée, trop endommagée. Les hôtels construits sur les îles sont des hôtels de luxe mais le camping sauvage est autorisé sur les îles, à condition de respecter les règles de sécurité et être entièrement autonome en eau pour plusieurs jours.

promenade le long des passerelles à Airlie Beach

passerelle en bois à Airlie beach

Nous avons opté pour une croisière d’une journée en raison de la météo venteuse et des dégâts occasionnés par le cyclone mais on peut tout aussi bien partir plusieurs jours en mer et dormir sur un bateau avec de nombreux backpackers plus ou moins alcoolisés. Il y a énormément de choix parmi les compagnies : des petits bateaux, des gros bateaux, avec beaucoup de monde ou avec énormément de monde… On ne sait pas laquelle choisir ! Ambiance différente à bord selon les compagnies, on a l’impression qu’il y a quand même une majorité de bateaux « option grosse cuite en mer/musique à fond ». On passe notre chemin avec ceux-là…

Nous réservons un tour à la journée avec ThunderCat, un petit bateau rouge ultra rapide. Et ça décoiffe ! On aura eu de sacrés sensations sur ce petit bateau qui s’envole au-dessus des vagues déchainées, sans l’ombre d’un mal de mer. L’équipage était très sympa, aucun backpacker bourré et le lunch excellent.

mouette sur un bateau dans les whitsundays

Petit arrêt snorkeling mais il y a un vent glacial, les eaux sont encore troubles suite au passage du cyclone. Ceux qui se jettent à l’eau en ressortent 5 minutes plus tard, il n’y aucune visibilité.

vue des îles whitsundays

Nous avons continué jusqu’à Whitsunday Island, la plus grande île et celle à partir de laquelle on peut se rendre à Hill Inlet lookout, le point de vue spectaculaire sur les formations ondulées de sable et d’eau turquoise que l’on voit sur toutes les cartes postales du Queensland. Le bateau nous dépose de l’autre côté de l’île, dans une anse couleur turquoise. Quelques tortues pointent le bout de leur nez. Un copieux lunch est servi sur le bateau puis on accoste.

Une petite marche à travers les arbres déracinés par le cyclone permet d’arriver sur la plage de Whiteheaven.

Et là effet whaou. whaou.

whaouwhaouwhaou !

Une des plus belles plages de sable blanc au monde, là, devant nos petits yeux ! D’ailleurs, son sable tellement fin est l’un des plus purs au monde (98% de silice). À tel point que le verre du télescope spatial Hubble à été créé à partir de ce sable ! C’est immense. C’est beau.

vue sur la plage de whiteheaven

Le capitaine nous donne rendez-vous quelques heures plus tard pour nous conduire à Hill Inlet, le superbe point de vue afin de bénéficier de la marée descendante pour observer le plus beau des panoramas.

admirer le panorama de whiteheaven depuis hill inlet lookout

Les conditions météo des jours précédents ne nous ont pas permis de profiter du snorkelling ni de nous baigner, l’eau était très froide, le vent glacial et c’était la saison des méduses mortelles (Thunder cat prêtait cependant des combinaisons anti-méduse pour ceux qui souhaitaient faire un plouf). Depuis Hill inlet, nous avons vu de nombreuses méduses et raies en contrebas.

La prochaine fois, nous choisirons le vol en hydravion au-dessus des îles et de la Grande barrière avec l’amerrissage devant la plage de Whiteheaven mais c’est un sacré budget (plus de 260 euros/pers pour le vol au-dessus de la Grande barrière et du « heart reef » photographié par Yann Arthus Bertrand).

anse turquoise pour le lunch aux whitsundays

rochers sur la plage de whiteheaven

bois flotté sur la plage de whiteheaven

bois flotté et sable blanc sur la plage de whiteheavenrochers sur la plage de whiteheavenbois flotté sur la plage de whiteheaven

à l'ombre sur la plage de whiteheaven

Nous profitons du coucher du soleil à Airlie Beach pour faire une petite promenade le long des passerelles de bois.

cocktail à Airlie Beach

Prochaine étape : Rockampton et la ville de 1770 d’où nous embarquerons pour la magnifique île préservée de Lady Musgrave.


Comment aller sur les Whitsundays ?

Deux aéroports permettent de rejoindre les Whitsundays :

  • L’aéroport de Proserpine situé à 40km d’Airlie beach. Il faut ensuite prendre un des ferries qui relie les différentes îles ou réserver un bateau taxi pour se rendre sur une île non desservie par les ferries (le prix augmente selon l’éloignement de l’île).
  • L’aéroport d’Hamilton Island situé directement sur l’île du même nom.

Comment visiter les Whitsundays ?

Il y a plusieurs façons de visiter les whitsundays :

Sur la terre ferme

  • Loger dans un des luxueux hôtels et profiter des nombreuses activités sur les îles (sports nautiques, plongée, tuba, plage…)
  • Camper sur une des îles (réserver un bateau taxi chez Scamper)
  • Randonner en suivant le Ngaro Sea Trail, mélange de superbes chemins de randonnée le long de la côte, de portions à effectuer en kayak entre les îles et de chemins forestiers. L’ensemble du parcours s’étend sur les îles Whitsunday, South Molle et Hook Island mais de nombreuses portions sont facilement accessibles et démarre à Airlie Beach.

Sur l’eau

  • En croisière de plusieurs jours : beaucoup de choix de compagnies, de bateaux, d’ambiance et d’activités au programme
  • En croisière à la journée : en bateau ou en prenant un des ferries qui relie les 3 îles principales
  • Il existe un pass inter-îles pour emprunter les ferries

Dans les airs

  • Quelques compagnies proposent de survoler les Whitsundays et la Grande barrière de corail toute proche dans de petits avions et d’amerrir directement devant la splendide plage de Whiteheaven. Si vous voulez voir le Heart reef, immortalisé par Yann Artus Bertrand dans les jolis livres de voyage, il faudra sortir le porte-monnaie ! (Gls aviation ou Air Whitsunday ou Hamilton Island Air)

 

ads
signature

Inscris-toi pour ne manquer aucun article !

Renseigne ton adresse e-mail pour recevoir ma newsletter

Une question ? Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Inscris toi pour être informé des nouveaux articles !

Précédent
Magnetic Island : l’île aux koalas sauvages #5
Les îles Whitsundays : une journée au paradis #6